• Facebook - licence pro oenotourisme
  • Instagram - Licence pro oenotourisme

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

logo asso transparent.png

Portrait de diplômé

  • Quel a été ton parcours avant la Licence Professionnelle Oenotourisme (LPO) ?

J’ai fais un Bac STG spécialité marketing, puis j'ai choisi un BTS Ventes et Productions Touristiques parce que j’adore voyager et vendre, à des clients, le voyage de leur rêve. Les deux années d’études en BTS ont finalement écarté le métier d’agent de voyages de mon avenir professionnel. Les stages m’ont fait prendre conscience que ce n’était pas fait pour moi.

 

La naissance de la Licence Pro Oenotourisme m’a tout de suite intéressée ; étant née dans l’univers de la vigne et du vin sur une propriété familiale à Loupiac, je me suis dit pourquoi pas moi ? J’ai foncé, et je n’ai pas été déçue, bien au contraire…

 

  • Comment as-tu vécu ton année, sachant que tu faisais partie de la 1ère promotion, quel sentiment as-tu eu d’avoir été dans la toute première promotion de cette formation ?

Très bien. Dans la première promotion nous étions 10 étudiants, nous formions vraiment une petite famille, chacun apportait quelque chose de différent au groupe. Personnellement j’ai adoré cette année, j’ai appris beaucoup de choses très intéressantes (vinification, mise en tourisme, dégustation), d’autres moins (hygiène et santé). Avoir été dans la première promotion est une grande satisfaction, nous avons tous réussi à obtenir notre diplôme en septembre !

 

  • Quelle est ta vision de la licence ? 

La licence m’a apportée beaucoup de connaissances sur le métier de la vigne et du vin mais je pense qu’elle peut encore évoluer surtout sur le point linguistique, élément majeur dans l’oenotourisme aujourd’hui. En mettant de l’espagnol, et des cours plus soutenus en anglais par exemple.

 

Les cours de dégustation étaient très enrichissants, même si au début on tâtonnait, on ne trouvait pas forcément les mots justes, après cette année, on se rend compte qu’on a appris beaucoup et cela m’a servi puisque maintenant j’organise moi-même des cours d’initiation à la dégustation !

 

  • Qu’est-ce que le parrainage de Luxury Wine Tourism vous a apporté ?

La possibilité d’organiser notre dîner de gala au mois de mai dans le superbe Château Pape Clément à Pessac. Ça restera un souvenir mémorable, tant pour nous les organisateurs, que pour les convives présents à cette soirée.

 

  • Où as-tu effectué(e) ton stage ?

J’ai fais 3 endroits différents !

 

Le premier stage sur la vinification, je suis restée dans mon village natal à Loupiac dans une propriété voisine : le Château Dauphiné Rondillon où j’ai davantage appris sur la vinification des vins blancs liquoreux. Ce stage a été très formateur, après avoir vu la partie théorique  on pouvait passer à la pratique.

 

Le deuxième stage dit « de fin d’année » ne s’est pas passé comme prévu, j’avais décroché un stage intéressant au Château Pape Clément. Ce stage concernait la partie oenotourisme : j’effectuais donc des visites guidées ! Ce n’était pas tout à fait mon objectif, mais je me suis pliée aux attentes du château pendant les 2 premiers mois. Le stage étant scindé en deux, et mon niveau d’anglais n’étant pas considéré comme suffisant, le château a préféré ne pas me reprendre, j’ai donc dû trouver un nouveau stage pour la seconde partie du stage !

 

La Maison des Vins de Cadillac cherchait quelqu’un, j’ai donc pris un projet fort intéressant en cours de route : la création d’un musée de la vigne et du vin. Je me suis occupée de beaucoup de choses, et j’ai contribué à la mise en place d’un musée ludique et très pédagogique. Ce fut un travail très polyvalent.

 

  • Qu’as-tu fait après la licence ? Es-tu en recherche d’emploi ou en poste ?

Suite à mon stage, j’ai décidé de partir en Angleterre parfaire mon anglais pendant 9 mois. À mon retour, mon ancienne responsable de stage à la Maison des Vins de Cadillac m’a contactée pour reprendre mon poste. J'y travaille actuellement comme chargée de développement oenotouristique.

 

  • Veux-tu nous parler de ton poste actuel, quelles missions fais-tu à la maison de Cadillac ?

Communication : création de documents de présentation, participation à divers événements : Bordeaux Fête le vin, primeurs.

Web : gestion des sites internet, de la boutique de vins en ligne

Marketing : statistiques des ventes en boutique et en ligne, démarchage clients

Vente : vente directe à la boutique, visite guidée & dégustation / Initiation à la dégustation

Location de la salle : états des lieux, gestion des contrats et des paiements et facturation

Participation à la mise en place de divers projets. En ce moment : Mise en place d’un parcours de vigne.

 

  • Correspond-il à ce que tu voulais faire dans l’oenotourisme ?

Totalement, je ne voulais pas faire une seule tâche dans la journée, et là c’est assez varié et complet.

 

  • Un conseil aux futurs étudiants ?

Choisissez un lieu de stage susceptible de vous intéresser ! Pas uniquement fondé sur la réputation du château ; un lieu où vous ferez des missions qui suscitent votre intérêt, c’est comme cela que vous apprendrez le plus, c’est important car une embauche est souvent possible par la suite ! Et aussi, bossez les langues ! L’anglais, l’espagnol, l’italien seront les clés de votre réussite !

 

  • As-tu une anecdote ?

Les soirées entre oenotouristes avec dégustations de vins, les trivial poursuit spécial « vins », le cours d’accords fromages-vins par M. Delarbre et j’en passe…!

Mais surtout la soirée « organisation du dîner de gala » avec M. Oliva, Chez Maman, présentation du projet au resto et visite by night à Bordeaux avec nos anciennes étudiantes AGTL.

 

Au passage, un bisou à Aurore, Lulu, Alex, Clara, Cécilia, Maxime, Tom, Marie et Nono ;-)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now